L’impro, ce n’est pas que pour rire

Migros Magazine – 27.06.2016
Texte: Tania Araman Photos: Jeremy Bierer

Ateliers de prise de parole en public, formations en entreprise, cours pour enfants: au-delà du monde du spectacle, l’improvisation théâtrale s’impose de plus en plus comme un outil de développement personnel et professionnel.

L’improvisation théâtrale n’a jamais autant eu la cote dans notre pays. Certes, voilà belle lurette que les rois de la répartie, amateurs ou professionnels, s’affrontent sur scène à coups de bons mots, en suivant les suggestions les plus délirantes du public. L’exercice se décline à l’envi, entre les désormais traditionnels matchs d’impro opposant deux équipes et les spectacles construits de bout en bout sous les yeux de l’assistance.Mais une dimension supplémentaire semble avoir été atteinte ces dernières années. Tandis que de nouveaux concepts fleurissent çà et là – comme la Comédie musicale improvisée, une troupe vaudoise de baladins inspirés qui parcourt depuis 2012 la Suisse et le monde –, que des festivals dédiés à cette pratique naissent d’Yverdon (VD) à La Tour-de-Peilz (VD), et que des écoles professionnelles de théâtre intègrent à leur cursus un volet impro, les particuliers et les entreprises aussi s’intéressent de près à cette technique.

> lire l’article (PDF)