La réalité des MOOC’s dans la formation continue

La première fois que j’ai entendu parlé de formations en ligne et déjà sous le nom de E-Learning c’était en l’an de grâce 2000! Oui pour les anciens jeunes comme moi, cette année là certains eurent des prédictions apocalyptiques sur le BUG informatique de l’an 2000… Et en faite rien de changé au matin du 1er janvier.

Revenons à la formation en ligne. Les années suivantes on a bien vu quelques développements, essais plus ou moins réussis à ce propos dans les entreprises en Suisse. Une sorte de longue période de cogitation, de questionnements, de projets… oui énormément de projets. Mise à part les universités comme par exemple celle de Genève UNIGE – qui propose depuis 2012 un véritable choix de MOOCs (https://www.coursera.org), dans le monde des entreprises en Suisse ce fut plutôt désertique jusqu’en 2015 concernant les COOCs (acronyme de Corporate Open Online Course, formation en ligne prodiguée par une entreprise) – Le MOOC étant conçu le plus souvent par des établissements d’enseignement.

Et depuis 2015, il est bien souvent que nous entendons dire “il faut digitaliser la formation continue à tout prix” – au nom de la liberté d’apprentissage, du rythme individuel, du temps perdu dans les salles de cours, des coûts etc.

Mon expérience depuis 2009, via nos interventions auprès de nos clients, montre plutôt que les besoins de ces derniers dans la formation continue, se trouve dans la mise en pratique et si possible de façons ludique et créative. Ils en ont “Ras le cerveau” de ces longues formations ou le formateur donne juste un long monologue de plusieurs heures sur le thème ou le sujet du jour, à son auditoire. Alors oui pourquoi ne pas “déléguer” en effet aux MOOCs, COOC, E-learning, Online Teachers une partie des apprentissages de bases, apports théoriques nécessaires. Puis l’apprenant passe en salle avec un formateur pour la mise en pratique, les échanges d’expériences, la consolidation des acquis.

Alors svp ne parlons plus uniquement de digitaliser la formation continue à tout prix comme unique modèle, mais ouvrons à tous plutôt le Blended Learning – Apprentissage Mixte en français. C’est donc un mélange d’apprentissage en ligne ET de présentiel en salle, qui à ce jour me semble être la solution la plus moderne et juste pour un très grand nombre d’entreprises et surtout d’apprenants.

Le 1er janvier 2020 c’est (presque) demain… alors ne créons pas de BUG FORMATIQUE dès aujourd’hui !

Bien cordialement votre.

Ch. Béguin – AskFor Sàrl